Des techniques de chasse innovantes !
Lionel Delvaux  •  31 août 2011  •  Chasse

-
Comme promis, nous vous livrons ici une "édifiante" histoire de chasse...

Nous sommes en forêt privée et la traque commence dans un champ de maïs... situé au c½ur du massif et clôturé de tout coté peu avant la chasse. Mais, admirez l’astuce, ce champ est ouvert d’un coté, dès l’arrivée des traqueurs ! En sortent, pas moins de 100 sangliers et 25 cervidés que les chasseurs, postés en ligne peuvent tirer à la sortie de l’enceinte.

A l’intérieur, les traqueurs doivent saigner plus d’une vingtaine de bêtes attrapées par leurs chiens au c½ur du champ maïs. Le tableau, de 86 bêtes en début de chasse, fléchira légèrement en fin de journée avec 136 bêtes.

Décryptage

La technique est, vous l’aurez constaté, assez simple : les bêtes sont appâtées dans le champ de maïs ouvert d’un coté et refermé la veille de la chasse. Elles ne sont « libérées » qu’à l’ouverture de la chasse. Pas de surprise possible, le gibier sera bien là ! Bien sûr, un tel tableau ne s’improvise pas, il faut compter sur un nourrissage au maïs toute l’année. Parions que ce dernier est garanti sans OGM pour assurer la qualité du produit fini.

Pour la petite histoire, le maïs bénéficie des aides de la Politique Agricole Commune.

Position

Faut-il limiter de telles déviances dans la Loi où faut-il attendre un peu de plus responsabilité de la part des chasseurs ?