La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Position de la Fédération sur le développement éolien
Gaëlle Warnant  •  31 juillet 2012  •  Energie éolienne

-

Parmi les réponses aux défis énergétiques et environnementaux, le développement des énergies renouvelables est, avec la sobriété et l’efficacité énergétique, une nécessité incontournable. L’énergie éolienne est donc appelée, aussi en Wallonie, à jouer un rôle important dans une stratégie énergétique ambitieuse et réaliste. Le développement de cette énergie devant se concrétiser dans le respect de la qualité de vie des riverains et de l’intégrité des milieux naturels.

Le projet de cadre de référence pour l’implantation d’éolienne sur notre territoire retient l’attention de la Fédération Inter-Environnement Wallonie et son adoption est attendue et souhaitable dans les plus brefs délais. Sensible aux préoccupations légitimes de ses membres, la Fédération a souhaité s’exprimer sur ce projet de cadre et émettre une série de recommandations au Gouvernement wallon.

Cette position de la Fédération Inter-Environnement Wallonie sur le projet de cadre de référence en matière d’implantation d’éoliennes en Wallonie s’inscrit dans la vision défendue dans la position « Avenir énergétique de la Wallonie à l’horizon 2050 ». Le développement des énergies renouvelables, dont l’énergie éolienne, est un axe majeur d’une stratégie « Négawatt » qui permettra à la Wallonie de s’affranchir des ressources fossiles et fissiles et ainsi atteindre, au niveau européen, un approvisionnement issu exclusivement de productions renouvelables d’ici 2050.

Pour que la Wallonie s’engage sur cette voie, la Fédération appelle le Gouvernement wallon à définir une stratégie énergétique globale à travers laquelle la sobriété et l’efficacité énergétique seront mises en oeuvre de façon ambitieuse. Un plan régional pour les énergies renouvelables constituera un axe important de cette stratégie, plan dans lequel l’objectif de 4500 GWh d’électricité produite par l’éolien onshore à l’horizon 2020 doit s’intégrer de manière réaliste et objectivée quant à sa faisabilité, dans le respect de la qualité de vie des riverains et de la biodiversité. Etant donné le grand nombre de projets éoliens sur la table, il devient impératif d’adopter sans
délai le nouveau cadre de référence et de mettre en oeuvre le plus rapidement possible l’ensemble des outils qui constituent la stratégie éolienne (cadre de référence, cartographie et décret).

L’actualisation du cadre de référence est indispensable et le projet de cadre, tel qu’il a été présenté au Gouvernement wallon, comporte un certain nombre de réponses aux préoccupations des membres de la Fédération. Cependant, Inter-Environnement Wallonie souhaite relayer une série de considérations quant à certains principes du cadre de référence et exprime quelques revendications :

  • Une attention accrue pour la santé des riverains. Une étude sur les impacts potentiels sur la santé des riverains doit être menée en toute indépendance et en toute transparence.
  • Une meilleure prise en compte des effets acoustiques, notamment des infrasons et basses fréquences ainsi que modélisation de la propagation des ondes, audibles et inaudibles dans les évaluations des incidences sur l’environnement. Une différenciation de la norme de bruit pour le jour et la nuit.
  • La conservation de l’harmonie des paysages. Les principes de conservation et de renforcement de l’espace rural doivent être maintenus. L’approche paysagère ne peut être restreinte au seul concept de lignes de force. L’introduction des règles visant à éviter le phénomène de co-visibilité est essentielle.
  • Un recensement et un suivi sur le long terme des espèces sensibles à l’éolien ainsi que la reconnaissance comme zones d’exclusion des zones réputées d’importance pour ces espèces. Des technologies de suivi et d’atténuation des impacts sur l’avifaune et les chiroptères doivent être recommandées en présence d’espèces sensibles.
  • Un soutien structurel au financement de projets éoliens par les coopératives citoyennes. Si l’obligation d’ouvrir le capital des projets aux communes et aux citoyens est primordiale, la participation doit s’étendre à la gestion de projet et à l’information des citoyens.
  • L’instauration d’un fonds de dédommagement pour les propriétaires de parcelles avérées impactées par la proximité d’un parc éolien.
  • Une meilleure information des riverains notamment par une complète transparence quant au processus décisionnel et une accessibilité aux données relatives à chaque phase du projet.

La Fédération Inter-Environnement Wallonie estime que la prise en considération de ces revendications facilitera et augmentera l’acceptabilité du développement de l’énergie éolienne en Wallonie.

Télécharger la position complète.




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens