Samsung accusé de mentir sur ses pratiques « éthiques »
Alain Geerts  •  4 mars 2013

-

Après le « greenwashing », le « fair washing » (lavage équitable)... Un phénomène qui consiste à invoquer des engagements éthiques à des fins purement marketing. Question : le « fair washing » peut-il être assimilé à une pratique commerciale trompeuse, et à ce titre pénalement condamnable ? Réponse dans quelques mois. Les associations Peuples Solidaires, Sherpa et Indecosa-­CGT ont déposé une plainte sur ce fondement, ce 26 février, contre Samsung.

Le géant sud-coréen, fabricant de téléphones portables, de téléviseurs ou d’équipements électroménagers vendus dans le monde entier, est accusé par les associations de faire de la publicité mensongère, « de nature à induire les consommateurs français en erreur sur les conditions sociales de fabrication des produits qu’elle commercialise ». Engagée sur un code de bonne conduite, et prétendant porter attention au respect des droits des ouvriers, Samsung n’a en réalité que faire des conditions de travail dans les usines chinoises qui fabriquent ses produits, estiment les plaignants.

Lire la suite sur BASTA.