GEPPADI : et la lumière fut !
Marie Roy  •  5 mars 2013  •  Efficacité énergétique

-
GEPPADI : un éclairage public peu énergivore, qui s’adapte aux passants, qu’ils soient piétons ou automobilistes et illumine leur parcours au bon moment, dans la bonne direction et à la bonne intensité.

Un rêve ? Non : une innovation wallonne

Voici un projet inspiré et inspirant salué à l’unanimité parmi les membres de l’ASCEN. Non, non, nous ne prônons pas le retour à la bougie et OUI, nous sommes favorables à des solutions technologiques innovantes et moins énergivores pour éclairer moins, mieux et uniquement là où c’est nécessaire, bref, plus intelligemment !

GEPPADI, pour Gestion de l’Eclairage Public des Parcs d’Activités, Durable et Intelligente, est un système de gestion et de contrôle de l’éclairage public qui s’adapte au trafic.

Issu de la collaboration entre chercheurs, entreprises et pouvoirs publics, ce système actuellement en test dans la zone d’activités économiques de Grâce-Hollogne promet de belles économies d’énergie, ainsi qu’un confort et une sécurité accrus.

Plutôt qu’un long discours, voici la présentation en vidéo publiée par la Spi (agence de développement en province de Liège), de ce projet d’un juste et durable éclairage !

GEPPADI : un éclairage intelligent en test à Grâce-Hollogne from SPI Liège on Vimeo.

Lire le communiqué complet de la Spi ici.

Un très bel article fait le point sur ce système sur L’Avenir.net :

Éclairage public intelligent : une première à Grâce-Hollogne

lire cet article de Benjamin HERMANN sur le site LAvenir.net

Un système intelligent d’éclairage public est en test dans le parc d’activités de Grâce-Hollogne. GEPPADI permet d’illuminer au bon moment, dans la bonne direction et à la bonne intensité. Le système s’adapte en outre au type d’usager qui emprunte la voirie.

L’éclairage public nocturne symbolise sans doute à merveille une certaine forme de gaspillage de l’énergie. Un système innovant, GEPPADI (Gestion de l’éclairage public des parcs d’activités, durable et intelligente), est actuellement installé le long de la rue de l’Avenir, dans le parc d’activités de Grâce-Hollogne.

C’est la Spi, agence de développement en province de Liège, qui est à l’initiative de ce projet. Des laboratoires de l’ULg et de l’UCL y ont contribué et deux partenaires privés, les entreprises Arthos Technics et Ronveaux, ont participé à l’élaboration de GEPPADI.

Les luminaires « suivent » le véhicule

Plutôt que d’illuminer en permanence et à intensité inchangée, ce système adapte sa luminosité en fonction des besoins de l’usager. C’est ainsi que, pour des raisons de sécurité notamment, les luminaires sont maintenus en veille à 10 % de leur puissance. Dès qu’un véhicule est détecté, les luminaires passent à 100 % de leur intensité sur son passage. L’illumination baisse progressivement à l’arrière du véhicule, une fois qu’il est passé. Et surtout, les luminaires qui se trouvent à l’avant du véhicule s’allument progressivement quelques dizaines de mètres devant lui pour permettre à l’usager d’avoir un champ de vision optimal.

Cette modulation est possible grâce à un double système d’enclenchement : des capteurs sur chaque luminaire, permettant de détecter la présence d’un usager, et une communication entre les luminaires eux-mêmes. En d’autres termes, chaque lampe est en mesure de détecter un usager et d’en avertir la lampe voisine, qui en fera de même et ainsi de suite.

Véhicule motorisé, cycliste ou piéton : le système d’éclairage s’adapte

La prouesse technologique réside également dans le fait que GEPPADI s’adapte à l’usager qu’il détecte, selon qu’il s’agisse d’une auto, d’un vélo ou d’un piéton, tout en tenant compte de l’environnement (conditions météo, etc.). Le système réagit même en temps réel, par exemple lorsqu’une voiture croise un piéton, puis qu’une autre voiture déboule subitement dans l’autre sens. Un ensemble qui permet d’assurer de bonnes conditions d’illumination et de sécurité à chaque type d’usager.

Par ailleurs, ce système est capable de suivre la direction d’un véhicule. Dans un carrefour, lorsqu’une voiture empruntera une direction, le système adaptera immédiatement la luminosité en fonction des mouvements de l’usager.

Équipé d’un système de luminaires LED, ce dispositif permet d’éviter un éclairage intensif lorsque cela s’avère inutile, épargnant par la même occasion une pollution lumineuse omniprésente dans nos cieux nocturnes.

Jusqu’à 85 % d’énergie consommée en moins

Les premières observations établissent que la consommation énergétique peut être réduite jusqu’à 85 % par rapport à l’éclairage public classique, lorsqu’il s’agit de véhicules. L’éclairage adapté aux piétons permet pour sa part jusqu’à 74 % d’économie d’énergie. Il a par ailleurs été déterminé que ces importantes économies sont dues en partie grâce aux LED (13 à 20 %) mais surtout grâce au système de gestion intelligente de l’éclairage (80 à 87 % de l’économie).

Outre sa consommation, ce système, selon ses concepteurs, génère bien moins de consommation énergétique lors de sa fabrication (-40 % de bilan carbone et -90 % d’émission CO2 en un an). Sa facilité d’installation – 5 minutes suffisent – et son coût abordable pourraient en faire un mode d’éclairage public répandu à l’avenir.

Ce projet étant une initiative de la Spi, l’agence de développement en province de Liège, il n’est pas exclu qu’elle dote l’ensemble de ses parcs d’activités de GEPPADI. Le système pourrait aussi s’implanter dans l’ensemble des zonings de Wallonie, voire à l’ensemble de l’éclairage public de la Région wallonne (320000 luminaires), dans l’espoir de s’exporter.

L’investissement consenti pour la mise au point de ce système s’élève à 1,2 million d’euros, dont 200 000 € à charge des deux entreprises privées participantes et le reste, de la Région wallonne.

(suite sur LAvenir.net)

Sources :
www.spi.be : communiqué de presse
www.lavenir.net
crédit photo : GEPPADI © Spi