La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Petite histoire commentée du rapport de l’Homme à la nature
Alain Geerts  •  31 décembre 2014  •  Natura 2000  •  Agriculture  •  Biodiversité

-

Le dernier rapport « Planète Vivante » du WWF indique que les populations d’animaux sauvages ont diminué de 52 % entre 1970 et 2010. Le rythme annuel d’extinction des espèces pour la période allant de 2010 à 2014 est estimé à près de 36.000. Si rien n’est fait, la perte de biodiversité atteindra 75 % des espèces en l’espace de 8 générations. La sixième extinction en cours se différencie des précédentes en ce qu’une espèce, l’Homme, est à son origine. Les constats sont clairs mais, à la différence des changements climatiques dont la prise de conscience est aujourd’hui palpable, nos sociétés sont peu sensibilisées et préoccupées par la destruction des écosystèmes pourtant indispensables à la vie de l’Humanité.

L’objectif du présent dossier est de fournir au lecteur des grilles de lecture et des outils d’analyse afin de mieux comprendre la manière dont nous interagissons aujourd’hui avec le reste du monde vivant. En cernant mieux l’origine et les caractéristiques de nos comportements actuels, nous serons probablement davantage en mesure de réfléchir à des pistes de solution adaptées au contexte dans lequel nous évoluons.

Le modèle de la « Spirale dynamique » développé dans le premier chapitre passe en revue les différents stades de l’évolution du monde et de la personne humaine. Il apporte un cadre d’analyse sur les systèmes de valeurs, les modes de pensées et d’actions propres à chaque civilisation. Autant de variables qui ont influencé les rapports de l’homme à la nature au fil des siècles et des millénaires.

Nous proposons ensuite une rétrospective des politiques de conservation de la nature mises en place en Wallonie, depuis l’émergence d’une préoccupation pour le patrimoine naturel au XIXème siècle jusqu’au développement actuel de l’évaluation économique des services écosystémiques. Une analyse qui renvoie, ici encore, à la diversité des valeurs et des représentations présentes à chaque époque. Et qui témoigne des conditions ayant permis à nos sociétés de prendre conscience de la richesse de ce patrimoine naturel… tout comme de l’incapacité de notre système actuel à le préserver.

Afin d’ancrer le propos dans des exemples concrets, la troisième et dernière partie tente d’illustrer de manière sensible le rapport de l’homme à la nature au travers des récits de jardiniers. En partant à la découverte de trois jardins contrastés, le lecteur est invité à décoder les visions et représentations de la nature qui sous-tendent les aménagements de ces coins de verdure.

Télécharger au format pdf




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens