La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Un premier village de vacances labellisé « Clé Verte » en Wallonie
23 juin 2017  •  Agriculture

Comme chaque année, Inter-Environnement Wallonie fait le point sur la liste des établissements de la Région qui ont obtenu l’écolabel « Clé Verte ». Particularité de la cuvée 2017 : un village de vacances, Landal Village l’Eau d’Heure, est à l’honneur.

La Clé Verte (ou Green Key en anglais) est un écolabel international [1] qui récompense et valorise les gestionnaires d’établissements touristiques (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes, auberges de jeunesse, campings…) pour leurs efforts en matière d’environnement. Soutenu en Wallonie par le Ministre du Tourisme et de la Nature, René Collin, dans le cadre d’une convention avec le Commissariat Général au Tourisme, le programme de labellisation y est porté par la Fédération Inter-Environnement Wallonie, en collaboration avec une série d’acteurs [2].

Signe d’une confiance dans les qualités de ce Label de plus en plus recherché par les utilisateurs d’infrastructures touristiques, et donc prisé par ceux qui s’y sont investis, toutes les labellisations arrivées à échéance ont été renouvelées. Et, particularité de cette année, un village de vacances a obtenu le précieux label.

Ce sont aujourd’hui 37 structures qui sont reconnues dans la Région.

Pour obtenir ce label, les candidats doivent répondre à une série d’exigences au niveau de leur gestion environnementale tout en sensibilisant leur clientèle en la matière : suivi des consommations, utilisation d’énergie renouvelable, de produits d’entretien et autres consommables écologiques, d’une mobilité et d’une alimentation plus durables, ampoules économiques (pour au moins 75 % des points d’éclairage), gestion parcimonieuse de l’eau et utilisation d’eau de pluie, tri et prévention des déchets, protection de la biodiversité, etc. Les lauréats s’engagent également à promouvoir des activités nature et à encourager leur client à pratiquer des écogestes.

Rappel utile : les écochèques/écopass peuvent être utilisés dans des établissements Clé Verte [3].

Pour la description du nouveau labellisé, voir annexe (ci-dessous).

Informations et contact

www.cleverte.be - Marie Spaey, Coordinatrice du programme pour Bruxelles et la Wallonie : 0472 33 07 97

ANNEXE

Description du nouveau labellisé ainsi que, à titre d’exemple et de façon non-exhaustive, quelques-unes des démarches concrètes qu’il a entreprises sur le plan environnemental :
(cliquer sur le nom de l’hébergements pour accéder à son site Internet)

Landal Village l’Eau d’Heure : situé dans un écrin de verdure, aux bords du lac de la Plate Taille, le village a entrepris diverses mesures pour réduire son empreinte écologique, et notamment :
- en matière d’énergie, la mise en place d’un système permettant de réduire automatiquement le chauffage dans les bungalows inoccupés, un contrat vert pour l’approvisionnement en électricité, de l’éclairage économique, du double vitrage généralisé et le fait d’inciter les clients à éteindre les lampes et équipements électriques en quittant les bungalows ;
- diverses démarches pour un entretien (nettoyage) plus écologique ;
- choix de fournitures plus durables : papier labellisé, des produits locaux, bio ou équitables proposés dans le cadre du magasin, produits écolabellisés ou de seconde main pour certains aménagements intérieurs ; et mise en valeur des producteurs locaux via un panneau dans le magasin destiné aux clients ;
- réduction et tri des déchets via diverses mesures ;
- initiatives en matière de biodiversité ;
- accès à certains bungalows pour des personnes à mobilité réduite, soutien à des entrepreneurs locaux et dons à des associations caritatives.


[1Initié au Danemark en 1994, ce label fut repris en 2002 par la Fondation pour l’Education à l’Environnement (FEE), qui en assure la coordination au niveau international. Il est aujourd’hui décerné à 2.600 établissements dans 55 pays.

[2Divers organismes représentant les secteurs du tourisme et de l’environnement participent au Jury wallon chargé d’évaluer et de valider les labellisations : le SPW (DGARNE), le Ministerieum der Deutschsprachigen, la Fédération des Gîtes de Wallonie, Accueil Champêtre en Wallonie, l’Association francophone des Auberges de Jeunesse en Belgique (LAJ), Fost Plus, Réseau Idée et Ecoconso.

[3Se renseigner auprès des établissements concernés.



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens