La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Enquête publique Pacte énergétique : la Transition énergétique a besoin de vous !
Arnaud Collignon  •  24 octobre 2017  •  Efficacité énergétique  •  Energie  •  Energies renouvelables  •  Energies fossiles  •  Nucléaire

-
En 2003, notre pays a décidé de sortir définitivement du nucléaire en 2025. Malheureusement, depuis, les gouvernements qui se sont succédés n’ont pris les dispositions nécessaires au bon déroulement de cette sortie. Cela n’a pas empêché notre système électrique d’entamer sa mutation basée sur les renouvelables et l’efficacité énergétique. La transition est en marche au niveau mondial et n’attendra pas les politiques belges !

Nous pouvons encore sortir du nucléaire en 2025 à condition de prendre aujourd’hui les mesures qui s’imposent.
Il ne s’agit bien évidemment pas de “retourner à la bougie” ou même de risquer des “black out” comme certains voudraient nous le laisser croire...

Un ensemble de solutions existent qui peuvent être mises en place aujourd’hui à condition qu’il y ait une vraie volonté politique ! Et les réacteurs nucléaires sont un frein au développement de ces solutions !

Aujourd’hui, c’est à vous d’agir !

Nos ministres de l’énergie ont lancé un questionnaire en ligne pour demander l’avis des citoyens.
C’est une occasion unique de leur montrer notre volonté d’accélérer la transition énergétique dans notre pays et de sortir du nucléaire en 2025.

Nous vous proposons un modèle-type pour répondre à ce questionnaire. Les propositions d’Inter-Environnement Wallonie figurent à côté des mots "Réponse".
Nous vous encourageons aussi à vous faire votre propre opinion.

Pour vous faire votre opinion

Plus d’infos sur un scénario électrique développé par le bureau d’étude 3E à la demande des ONGs et qui garantit une sortie du nucléaire en Belgique.
Où en est-on avec le développement des énergies renouvelables en Belgique ?
Pour ceux qui veulent aller plus loin, un rapport rendu par Elia, le gestionnaitre de réseau, à la demande de la Ministre Marghem, qui analyse nos besoins en électricité en cas de sortie du nucléaire.


Comment répondre à la consultation ?

La consultation est ouverte jusqu’au 5 novembre 2017. Vous pouvez compléter le formulaire en ligne accessible ici. N’hésitez pas à le diffuser largement parmi vos contacts.

Répondre au questionnaire


Propositions de réponse au questionnaire

1. Sécurité d’approvisionnement

Q - Quelle importance attribuez-vous à ce que la sécurité d’approvisionnement soit élevée ? Quitte à ce qu’elle entraine une facture d’énergie plus élevée.

Réponse : Pas trop important, je suis prêt à réduire ma consommation occasionnellement sous un certain niveau, par exemple en reportant ma lessive et en n’utilisant pas mon four, à condition que je puisse bénéficier d’une réduction de ma facture.

Q - Que pensez-vous de la tarification dynamique ? Cela signifie que le prix de l’électricité dépendra du moment de consommation. Quiconque consommera plus d’énergie pendant les périodes où il y a beaucoup de production d’énergie (p. ex. en été le dimanche après-midi) et moins durant les périodes de forte demande d’énergie (par exemple en hiver à 18h00) pourra en profiter financièrement.

Réponse : Je pense qu’il s’agit d’une évolution positive et que tout le monde devrait pouvoir en bénéficier

Q - Aujourd’hui, environ 50% de l’électricité est produite à partir d’énergie nucléaire. La loi de sortie du nucléaire met un terme à la production d’énergie nucléaire d’ici 2025. L’accent est mis sur les énergies renouvelables et la flexibilité, mais pour assurer la sécurité d’approvisionnement, différents choix sont nécessaires. Comment concevez-vous le mix énergétique idéal (ex. centrales au gaz, importations, plus d’énergie renouvelable, stockage,…) ?

Réponses :
Dans l’ordre d’importance :

  1. La fermeture des centrales en 2025, priorité absolue pour moi.
  2. La réduction de la consommation
  3. Ensuite une optimisation des consommations (Gestion de la demande) et des mécanismes de marché.
  4. Adapter le réseau à la croissance des énergies renouvelables
  5. Développement des renouvelables
  6. Les solutions de stockage doivent être appréhendées en fonction de leur coût mais aussi en tenant compte de leurs impacts (pollutions liées aux batteries)
  7. Un soutien aux centrales gaz ne peut être envisagé qu’une fois les autres mesures mises en oeuvre.
    Le scénario https://www.ourenergyfuture.be offre une bonne base de réflexion.



2. Energie Abordable

Q - La vitesse de la transition énergétique est un enjeu considérable. Une vitesse plus élevée implique des coûts initiaux plus importants. Indiquez sur l’échelle suivante la vitesse de la transition énergétique que vous préférez

Réponse : 6 Transition rapide

Q - Qui doit, d’une manière générale, supporter le coût de la transition ?
La collectivité ? Ou le consommateur/utilisateur, selon le principe de pollueur-payeur ?

Réponse : celui qui consomme beaucoup, doit payer, mais avec des régimes spécifiques selon les profils de consommation

Q - Le coût généré par les émissions de CO2 est actuellement faiblement payé par ceux qui causent les émissions mais pris en charge par la collectivité. Un nombre croissant d’experts s’accordent à dire que le meilleur moyen de réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre serait d’appliquer un prix à ces émissions (on parle de prix carbone). Serait-elle opportune, en matière de transport et de chauffage considérant que de nombreux pays européens s’y sont déjà mis (ex. la France) ?

Réponse : Oui, sans condition



3. Durabilité

Q - Un des objectifs du pacte énergétique est de réduire fortement la consommation actuelle d’énergie et de faire davantage appel à des sources d’énergie renouvelables (vent, soleil, chaleur, …). De quelle manière les pouvoirs publics doivent-ils s’y prendre pour atteindre ce but (1 seule possibilité de choix) ?

Réponse : Les pouvoirs publics doivent décourager l’utilisation des sources d’énergie polluantes (p.ex. en taxant plus lourdement les combustibles fossiles (gaz naturel, mazout, diesel, essence)

Q - En 2030, nous chaufferons principalement notre habitation...

Réponse : À partir de chaleur verte (avec des pompes à chaleur, des chauffe-eau solaires, des chaudières à pellets, la géothermie,…)

Q - La vente de véhicules équipés d’un moteur thermique à essence ou diesel doit être entièrement interdite :
Contexte : Nos voisins néerlandais envisagent d’interdire entièrement les voitures particulières à carburant fossile à partir de 2030, alors qu’au Royaume-Uni et en France, ce devrait aussi être le cas à compter de 2040]

Réponse : Entre 2030 et 2040



Questions générales relatives à la politique énergétique

Q - Dans quelle mesure êtes-vous d’accord avec les affirmations suivantes ?

  1. pas du tout d’accord, exclu
  2. certainement pas d’accord
  3. plutôt pas d’accord
  4. plutôt d’accord
  5. certainement d’accord
  6. très bonne idée, 100% d’accord

Réponses :
Suppression totale des incitants pour l’usage des énergies fossiles de manière globale 6

Soutien financier à la démolition de logements et bâtiments anciens, associée à de nouvelles constructions économes en énergie 3

Les pouvoirs publics doivent rendre leurs propres bâtiments aussi éconergétiques que possible 6

Les pouvoirs publics devraient obliger davantage les citoyens et les entreprises à économiser l’énergie 6

Encourager les particuliers, les gestionnaires de flotte (entreprises, autorités, etc.) et les sociétés de leasing à verduriser leurs véhicules 4

Encourager les citoyens à acheter des véhicules plus durables 4

Investir dans les transports en commun 6

Investir dans des pistes cyclables 6

Adapter la portée du tarif social pour qu’il soit strictement adressé aux plus démunis qui en ont réellement besoin 4

Diminuer les charges énergétiques des ménages concernés, en augmentant l’efficacité énergétique de leur(s) appareil(s) et de leur logement (en accélérant par exemple la rénovation) 6

Mettre tout en œuvre pour donner accès à ces technologies aux ménages précarisés 6

Les pouvoirs publics doivent décourager l’utilisation des sources d’énergie polluantes 6

Les pouvoirs publics doivent récompenser les citoyens et les entreprises qui investissent dans l’énergie renouvelable et les mesures d’économie d’énergie 6

Soutenir les coopératives citoyennes relatives aux enjeux de la transition énergétique (ex. renouvelable, rénovation de quartier,….) 6

Les pouvoirs publics belges doivent investir davantage dans l’innovation en matière de transition énergétique, notamment pour limiter les coûts de la transition énergétique 6



Q - Dans quelle mesure souhaitez-vous contribuer à la transition ?

Réponses :
Je veux aussi participer personnellement à la transition énergétique 6

Je suis disposé(e) à moins circuler en voiture 6

J’utiliserai moins les modes de transport polluants (voitures et avions) 6

Je suis prêt à gérer plus activement / dynamiquement ma consommation électrique 6

Je suis prêt à gérer plus activement / dynamiquement ma consommation de chauffage 6

Je souhaite investir dans des projets d’énergie renouvelable dans ma propre habitation (panneaux solaires, chauffe-eau solaires) 6

Je souhaite investir dans des projets d’énergie renouvelable dans le cadre de coopératives (panneaux solaires sur le toit d’un bâtiment scolaire, éoliennes, projets de rénovation) 6

Je souhaite investir dans une réduction de ma consommation d’énergie moyennant l’achat d’appareils éconergétiques 6



Questions ouvertes

Q - Qu’est-ce qui, pour vous, doit impérativement être traité dans le cadre de ce pacte énergétique ?

Réponses :

  • Consolider la sortie du nucléaire en 2025
  • Établir des trajectoires de production et de consommation d’énergie pour les régions et le fédéral à l’horizon 2026
  • Etablir un programme d’actions région + fédéral sur le soutien au renouvelable et à l’efficacité énergétique, la gestion de la demande, la mise en place d’un réseau flexible et décentralisé, l’adaptation du marché et obtenir un engagement des autorités compétentes à les mettre en oeuvre
  • Renforcer les structures pour une politique intégrée de l’énergie au niveau belge.
  • Établir une taxe sur le CO2

Q - Quelles mesures sont nécessaires selon vous pour opérer de la meilleure manière qui soit la transition énergétique ?

Réponses :

  • Politiques cohérentes et prévisibles de soutien au renouvelable et à l’efficacité énergétique, la gestion de la demande
  • Mesures pour supprimer les freins à leur développement (entrave administrative, faciliter l’accès au réseau, facilitation des financements)
  • Développement de plans d’actions pour un réseau flexible et décentralisé, l’adaptation du marché
  • Mise en place d’une taxe carbone progressive et lisible
  • Programme d’investissement massif dans l’efficacité énergétique
  • Une vision intégrée visant à diminuer la demande de transport et à soutenir la mobilité alternative à la voiture



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens